IV (E)


Avec la participation de

Jules du val d' Hermone ( dans le chablais-74 )

 attention: texte encore en corrections... merci d'y participer au besoin 


 

 

Jérôme ( aujourd'hui, devenu  

                      "Jébo"

fut un « maire de transition », à Vailly-74, dans les années 77

               prologue

 

C'est à moi Jules, dit « Jules à Léon du Sez », résidant dans ce très agréable petit secteur de montagne qu'est le Val d'Hermone , qu'il appartient de vous narrer une péripétie de la vie communale de Vailly, l'une des 4 localités de ce Val ; je le fais d'autant plus volontiers que c'est notre ami, Jébo ( dit « du 74 », avant qu'il ne devienne celui « du 94 » et, maintenant qu'il a émigré en Normandie, celui « du 27»), qui me le demande ! je suis d' autant plus heureux de vous parler de son initiative municipale dans les années 77-80, qu'il vient de se produire un événement ! Figurez-vous qu'à Vailly, donc, habité par des montagnards, rudes, courageux, mais pas féministes du tout ( je ne voudrais pas les offenser en les traitant de machos, les hommes du coin – encore que je le pense très fort !-- , mais il me faut dire aussi qu'avec l'arrivée des Jeunes, ça change tout de même ! Et c'est si vrai qu'aux récentes élections municipales ils ont trouvé le moyen d'élire … une FEMME !!!!

(communiqué : vu sur Internet

imaginez : une femme maire de Vailly ! Énorme ! les anciens ont dû se retourner dans leur tombe ! Et Jébo qui ne cesse de rigoler


A noter : Jérôme l'avait captée en son temps, cette volonté bien ancrée, de laisser les femmes au foyer et surtout pas dans la vie publique, car là, c'est l' affaire d'hommes ! Donc, un jour, dans une réunion de son conseil municipal, il en vint à parler qu'il faudrait envisager de promouvoir des femmes à des postes publics, voire au Conseil municipal ! Que n'avait-il pas dit là ? son opposant, « Ed », l'interpelle aussi sec, et vigoureusement, lui disant à peu près ceci : «  tu nous a déjà assez fait honte en amenant « l'écologie » par chez nous, alors maintenant tu voudrais mettre des femmes au Conseil ! De mieux en mieux ! En tout cas, ne compte pas sur nous pour t'aider »!

vous voyez ! Les temps ont bien changé ! Allez, Hugues Aufray, sors nous ta chanson « les temps changent », reprise de celle du chanteur américain Bob Dylan que notre Jébo aime tant !

donc, je vous propose de revenir en arrière, avec Jérôme devenu maire « à l'insu de son plein gré » (comme le disait notre grand champion cycliste tant moqué à une époque ) ! eh oui, je vais avoir l'occasion de vous dire que sans être candidat au poste de maire, il fut élu « à l'improviste » en quelque sorte ! Ensuite, JEROME FUT SCANDALEUX ! Et il y prit un malin plaisir, il faut bien le reconnaître ! Que n'a-t-il pas fait pour attirer l'attention sur Vailly !

Demandez à Josette notre sympathique Directrice du « C E R de Vailly » ( à l'époque centre d'enseignement ménager ) qui, un jour ,venant à Paris, eut l'idée de venir saluer son maire ! Eh oui, il faut que je vous dise pour couronner le tout que Jérômr fut « maire  à distance », habitant Paris, mais venant quasiment chaque dimanche pour s'occuper de sa mairie ! Donc, Jérôme, « chef du personnel-relations sociales » en PME ( et fondateur--coordinateur d'un club de directeurs de personnel), la prit par le bras et l' entraîna alors chez ses collègues, mais ne choisissant rien que des grandes entreprise ! Et non seulement il n'eut pas honte de leur présenter cette aimable et courageuse jeune femme de Vailly, mais il fut ravi de constater qu'elle avait su leur parler et même les séduire ! Du coup, elle « ramassa » un bon paquet de « taxes d'apprentissage » ( ne me demandez pas ce que c'est ! trop long à expliquer ici ! Sachez simplement que ce sont des sous ! Et alors ? Eh bien cela dut mettre du beurre dans les épinards de son CER) ! - « Sacrée Josette, tu ne nous avais jamais dit ça : que tu étais allée draguer les directeurs de personnel parisiens ! ah c'est du propre ! Mais, BRAVO tout de même », n' ont pas manqué de l'apostropher, certains Vaillerans !



BRAVO encore …

mais surtout, une fois élu, Jérôme ne voulait-il pas faire un superbe mandat ! Si, sans doute! Peut-être pas de grandes initiatives à prévoir, car beaucoup avait déjà été entrepris par les prédécesseurs, mais un approfondissement à rechercher avec : de la citoyenneté, de la vie sociale , de la participation des villages et de leurs habitants ! Pour que nos jeunes soient fiers d' être « Vaillérands »

( comme, aujourd'hui, nos jeunes Vaillérandes peuvent rougir de plaisir – et d'envie -- quand, par devant elles, on parle de MADAME LA MAIRE DE VAILLY !)

maintenant, en avant pour ce récit des actions, «  remuantes », de celui qui fut pour Vailly … UN MAIRE DE TRANSITION !

la commune en avait grand besoin, car elle s'était « endormie », disait-on, et avait pris un grand retard sur les autres, se trouvant du coup un peu à la traîne !


          Donc,

en mars 77, il lui prit l'envie, à Jérôme, de participer en direct à la vie municipale de sa commune d'origine! Notre homme était déjà connu dans tout le secteur chablaisien ( il avait créé un club d'information appelé «  CHABLAIS 2000 ») et aussi dans cette « vallée du brevon », d'abord par tout ce qu'il actionnait, en « animateur social », comme il se présentait ! Et c'était un mec plutôt remuant, ! ah, le bougre,ça partait dans toutes les directions! àVailly, d'abord, puis en vallée par ce qu'il impulsait, avec son compère D'jo de Lullin qui trouva le sigle qu'il fallait pour leurs expéri-mentations : « le Val d' hermone », avec 4 communes ( Lullin, Vailly, Reyvroz et La-Vernaz (faisant comme si cette commune appartenait à cette vallée de Bellevaux alors qu' administrativement, elle se trouve sur celle de Morzine )! Tant pis aussi si les puristes de la géographie ronchonnaient «  qu'on avait encore pas vu mélanger un val et une montagne »! puis, comme si cela ne suffisait pas, le voilà qu'il partit en direction de toute la vallée pour faire de « l'animation au développement »,avec encore un autre sigle : « APAIV , association pour l'animation intercommunale du Val d'hermone » ! Et ça y allait fort, réunions par-ci, rencontres par- là, projections de films qu'il ramenait de Paris ; car il continuait d'habiter chez les Parisiens, travaillant à Paris, s'occupant de gestion de personnel et de relations sociales au sein d'entreprises ! Mais pourquoi se crut-il obligé de revenir dans le pays de son enfance et de sa première jeunesse ( il le quitta quand il eut 10 ans pour « partir au collège », à Challes-les-eaux, près de Chambéry ! Désir de « fuir  la montagne » ou besoin profond « d'évasion vers le monde » , allez savoir ! En tout cas, moi, je ne saurais que vous dire, que je ne suis pas «  psy » !Il est vrai qu'il souhaitait devenir capucin et surtout « missionnaire » en Afrique centrale!)


Donc, il était connu par toutes ses blagues, faites avec une bande de zozos comme lui , dont un sympathique agitateur local, Claudius des bottières ! Amplifiées par les articles, que se mit à écrire un autre zozo, surnommé Diozé d'Armouna , dans le grand hebdo régional ( Le Messager ) avec des articles en patois ! Et alors ce fut là qu'on découvrit qu'il avait un fils, ce malotrus de Lucifer : « le sarvan », comme l'appela alors l'écrivain patoisan, que les blagounettes de « la bande des bottières » amusait ! Et c'est ainsi qu'on apprit, en plus, que ce sarvan avait un « snalye »( ne me demandez pas ce que c'est, je ne saurais vous dire, mais en tout cas c'est un complice du grand Lucifer chargé de faire tinter les cloches ) ! Ciel, et notre Jérôme était donc devenu tout naturellement « le snalye du sarvan »! « et, allez-vous me rétorquer, c'est cet énergumène qui est devenu maire ? eh bien oui, et ça malgré la réputation du bonhomme ! Mais on ne savait pas si ça faisait rire ou s'il fallait en pleurer ! En tout cas ça ne passera pas inaperçu !

Vous ne me croyez pas, je comprends ! Aussi, je vous mets des articles de l'époque ; après vous avoir montré la carte , que cette bande s'était faite, pour appeler les touristes à venir au pays !


C'était bien fait, tout ça, ne trouvez-vous pas ?  Ah mais il savait faire , le D'jo de Lullin ! Un artiste dans son genre ! Dire qu'il a fallu qu'il nous quitte, si jeune ! Ça, c'est bien moche !


Et allez, regard encore... et là, sur les textes en patois du Diozé le patoisan

( et comme vous n'allez rien comprendre, faites-vous traduire par

« Saul-la- lullinoise » ,elle elle s'y connait en patois,c'est une experte !


 

 

 

 

Janv 2014, prépa des « municipales 2014 », avec une candidature spéciale : la mienne

« celle de Jules du Val d' Hermone »


et fin janvier, démarrage de l'opération ! Avec des appels lancés aux habitants des 4 communes :

La-Vernaz, Lullin, Reyvroz, Vailly

 

ce qui fait bien rire  Jébo, se rappelant comment le naïf Jérôme était devenu « maire de transition » – avait-il annoncé –, car ne voulant pas prendre la place d'un « Jeune » à la tête de cette commune qui était connue pour être restée en arrière des autres, ayant pris un gros retard par rapport au devenir général en Chablais) . Mais, peut-on se rappeler ?


Jérôme, sans nous faire un vrai compte rendu de mandat, a tout de même pris des notes ; beaucoup, d'ailleurs et je vais m'employer à mettre le tout en forme !

- Mais oui, il ne serait pas mauvais que moi, Jules (qui me lance dans une campagne électorale sans espoir de succès), je fasse retour vers cet ancien qui, lui, s'était essayé à la chose publique, à l'aveuglette , essuyant les plâtres … et que je le sorte, ce compte rendu d'activité !

-hein, ça ne serait pas bien, ça ? - mais si, mais si …

 

alors, allons-y ! en avant pour les années 77 ! une sacrée époque ! On rigolait alors ! Pas de grands soucis, un horizon dégagé, un avenir souriant et des gens heureux !

Diozé d' Armouna en racontait, dans Le messager, « des vertes et des pas mûres » ! Et «  la bande au parisien » « foulaillait » à fond la caisse ( ah les charivaris, ça fonctionnait fort !) ! vous n'y croyez pas , alors je vous en remets « une louche » de ces «  reclans du brevon », au Diozé...

  • ouais, tu morfles, hein, sacré bougre-de-bougre !

Encore que tu aimes ça, salopiaud ! Cette photo-là avec une chapka, et une étoile rouge, qui d'autre que toi, l'a faite? Mégalo !


et après tu viendras te plaindre que le journaliste ait pu faire cette photo de petit voyou, pour annoncer ta participation à l'élection législative dans la Vè circonscription de Hte-savoie !


Il a eu bien raison, le Diozé , de te faire un texte plein d'humour ! Un peu vache, il est vrai , et qui a fait beaucoup de peine à tes parents !


Mais celle qui fut le plus contrariée, c'est tout de même celle qui est nommée comme signataire : « la Catherine, papette »! Pauvre d'elle, si gentille, si courageuse ...


mais c'était pour rire :

« ... votre champion était-il désarmé quand il s'avisa de péter plus que son cul ne le permettait, comme un vulgaire pétardier ... », ricanait-il


et d'ajouter encore que --c'est un peu vrai --, que le jébo :


« … après un tel camouflet, aurait dû se camoufler

mais pas du tout il est plus vantard que jamais

ne s'est-il pas présomptueusement « autodidacté »

afin de se refaire une virginité ... »


à voir : le tract fait par ... ? 

aujourd'hui, Jébo fait le mariolle ( ou le comique ? ) en s'affublant d'une chapka à étoile rouge -- venue tout droit de la plac Tien Amen de Pekin


1ère partie : d'avril 77 à

 

               fin 78


impossible de commencer sans planter le décor,

je vous l'ai déjà bien décrit dans notre Prologue


il y avait déjà au pays une atmosphère … ( tiens, ça me rappelle quelque chose, ça : « atmosphère, atmosphère, qu'elle disait l'actrice bien aimée de cette autre époque !) ! ça bougeait fort ; on s'en rend compte immédiatement si on regarde les documents d'alors ; je vous les montre, juste après ! Mais d'abord, mentionnons que le jébo, lui, dans les années 75-77, il s'interrogeait ouvertement, se demandant s'il n'allait par faire campagne pour les municipales qui s'annonçaient ! Un peu comme moi, aujourd'hui, qui me prépare déjà dans la fébrilité !



Et, hop ! C'était parti !


Diozé d' Armouna, lui, il racontait, dans Le Dauphiné, des histoires sur les maires de Vailly , pas tristes du tout !



 

Mais qu'allait-il faire dans pareil coin, ne manqueront pas de dire « les parisiens » ! plein de chardons !


hé bé, c'est ça l'appel du pays, c'est profond ! On ne le quitte pas comme ça ! Demandez aux Corses, eux, c'est pire encore ! Le « cordon ombilical », ils ne le coupent jamais, ceux qui ont quitté leur île ! Eh bien, avec les « montagnis » ht-savoyards, idem ! l'enfant qui a quitté, sa montagne, ses copains , son village, sa famille, vous croyez qu'il va tout oublier ! Jamais d'la vie ! Il reste marqué ! Mais trêve de baratin !

le petit berger à son départ à 10 ans ; il fut descendu par son papa à la gare de Thonon ( avec sa voiture de mariage)



ses père et mère... il l'aimait bien cette photo, trouvant sa maman très belle et son papa très "danseur de country" comme on dirait aujourd'hui ...

                             

là, c'est dans les années 72 quand "Jébo-du-74" suscitait des animations à Reyvroz , son père ayant ressorti sa "voiture des mariages" pour promener les enfants

 

 et ce village , il faut aimer les pentes ! ah, ces petits paysans de montagne , ils sont si valeureux ...

 

 


et la « bataille » s'engagea ...

apeuré qu'il se trouva notre homme, devant les responsabilités, mais tout de même heureux, car il allait pouvoir secouer le prunier ...


et la presse s' intéressa aussitôt à cette opé de redressement communal ...

mais, en vitesse, au boulot … 



  mais, allez, retour au sérieux ! Jérôme avait titré son récit et ses actions : "un maire de transition avec une équipe jeune , turbulente, mais constructive "

 

 

 

 

 

Donc, moi Jules, je m'y colle à ce boulot, puisque c'est nul autre que ma pomme qui est sollicité ! Ah, j'aurais bien mieux fait d'aller me coucher quand j'ai accepté d' être rédacteur de blog ! Car, depuis ça n'en finit plus ! Et que j'te rédige ceci, et qu'il faut qu j't'écrive cela ! Bien fait pour ma g... . non , pour ma gouverne! Déjà, pour commencer, je ferai une remarque : la photo ( du Dauphiné, je crois bien ), si elle est bien, il y manque quelqu'un , « Ed »,   le principal opposant du Jérôme !et puis écrire « turbulente » pour désigner l'équipe municipale, là c'est complètement à côté de la plaque ! Non, ce n'est pas l'équipe qui était turbulente, mais bien le jérôme qui, lui, se croyait encore chez les étudiants de la fac de Lyon, à faire tout plein de blagues ! On va voir ... il ne va pas arrêter d'en faire ! Et il en riait ! Mais il était bien le seul …

car ses démêlés avec la presse locale faisaient grand bruit ! …..

mais, commençons par le commencement ! puisque moi, j'aspire à faire campagne pour la prochaine « municipale », donc, voyons comment il s'y est pris, le bougre, pour faire la sienne , de campagne !


D'abord ne perdons pas de vue qu'il y avait déjà tout un contexte ! Une ambiance ! C'était chaud et ça grâce à qui ? Devinez … il commence donc par avertir le maire en place , par une lettre vraiment très curieuse et ensuite il fait organiser une petite formation à laquelle il participe avec un groupe de Jeunes, futurs candidats ! Comme ça, ils n'allaient pas arriver à l'échéance comme des nuls n'y connaissant rien ! Tout de même, il faut un minimum, ça ne s'improvise pas une telle affaire !

Et maintenant à votre attention …

je vais faire mon texte en 2 grandes parties et je vous le

citerai, le jérôme, par pages entières …


VOICI :

 

      d'avril 77 à fin 78


Hein, vous voyez le jérôme, pas ambitieux du tout ! Je vous l'dis, moi, il se prend pas pour une m.... ! mais, dans le fond, ça lui va bien ! Alors ? la suite !

 


Et, hop ! C'était parti !


 

Diozé d' armouna, lui, il racontait, dans Le Dauphiné, des histoires sur les maires de Vailly , pas tristes du tout !

 

allez, youpi, on se la remet l'histoire à Diozé d' Armoune sur les élections y'a 100 ans !!!

 

 – mais , sacré nom d'une pipe,qu'allait-il faire dans pareil coin ?

"attention où vous mettez vos pieds , mr le maire", que certains aimables le prévenaient, c'est plein de chardons !

 vous parlez d'un abruti, il n'entendait rien de rien !!!


 

hé bé, c'est ça l'appel du pays, c'est profond ! On ne le quitte pas comme ça ! Demandez aux Corses, eux, c'est pire encore ! Le « cordon ombilical », ils ne le coupent jamais, ceux qui ont quitté leur île ! Eh bien, avec les « montagni » ht-savoyards, idem ! l'enfant qui l' a quittée, sa montagne, ses copains , son village, sa famille, vous croyez qu'il va tout oublier ! Jamais d'la vie ! Il reste marqué ! Mais trêve de baratin ! Voyons la suite de son élection, au jérôme ...


début 78 , content, le jérôme, il avait des articles dans la presse locale ! il ne se souciait pas de savoir s'ils étaient bons ou pas ! non, pour lui, ce qui comptait, c'était "l'info" ...ça faisait "parloter" !



et lisez cet article du Messager : pas mal du tout ...



 

mais il fallait bien commencer ! alors, tout de suite le voilà qu'il s'essaye au ...BUDGET 78



et le voilà, le jérôme, qu'il se met à rédiger des notes !!! que personne ne lui demandait ! et Dieu seul sait qui les lisait ....il parait qu'il y avait un conseiller qui, à peine rentré chez lui, allait voir sur le dictionnaire ce que certains mots voulaient dire !

ah, misère-de-misère, "les parisiens" qui  voudraient retourner "faire le maire"dans votre "pays d'origine",  mais NE LE FAITES JAMAIS ! c'est un truc à vous fare vieillir de 10 ans d'un coup !

 

Et voilà une 1ère étape qui s'achève ! Bougrement costaud ! Ça pour turbiner, ça a turbiné ! Du résultat , du mouvement, de la particuipation, de l'information dans la commune mais aussi par la presse … bref une affaire qui marchait ! On va vivre la seconde partie, tout à fait différente !

Mouvementée elle aussi mais pas dans le même sens ! Plutôt genre de la pub à la télé « secouez-moi, secouez-moi ... » !

ah, j'allais oublier un point : ESSENTIEL ! les travaux !

Ils étaient enfin lancés au terme de cette phase de démarrage de l'affaire ! Et ça discutait, ça chahutait, ça « turbulait » ...mais ! C'était, par derrière,  du tout à fait sérieux ! Du plus que sérieux ! Les grands projets avaient été préparés dans l'ardeur et à la vitesse grand V ! les demandes de subventions faites et pas besoin du conseiller général pour ça ! L'appui du sous-préfet et du sénateur : largement suffisant !




2ème partie




 

 


là, c'est pas des rhododendrons de la Buchille que tu vas trouver !!! oh, non ! rien que des chardons que tu auras autour de toi ! mais, c'est vrai que tu aimes ça, les chardons ! alors, attends  attends, j'veux t'en filer, moi des chardons ..

 

et Jules d'avouer : quand j'ai voulu me mettre en campagne moi aussi pour devenir "maire inter-communes du val d'hermone", j'arrêtai pas de penser à Jébo...

je cogitai ! sans cesse …, je bouquinai dur aussi!


mais, je vais y arriver, j 'en suis sûr, que je me disais ! Lui , il a bien réussi à faire bouger les lignes … pas de raison que je n'y arrive pas !


Et puis , il est vrai qu'il y a en ce moment, partout en France, une grande campagne pour la réforme des Collectivités Locales !

là, en décembre...

  • Jébo actuel :Que voulez-vous, il n'y a plus assez de sous dans les caisses de l' Etat !!!

tu parles, Jébo, qu'est-ce que ça va changer dans notre porte-monnaie ?



exact, Jules, mais c'est « à la mode »... »! européenne » , il faut faire de grandes régions ! et pas les « 22 » que nous avions !

 

et pas les « 8 » qu'on nous a filées pour les « européennes » dernières! Non, ça aurait été trop simple ! Il faut que ça discute ! Que voulez-vous il faut bien que députés et sénateurs justifient leurs salaires ( trop élevés !)


 

 

 

PS : pour lui faire plaisir à notre  actuel Jébo,

regard une fois encore sur une belle photo de ce pays qu'il aime tant ...

 

la belle touriste sur la chemin de Perthuis ...avec le mt Billiat au-dessus 

 

et une autre encore ....

une belle naturiste en haut de la "pointe d' Ireuse" ...

 

 

                           à suivre .... Jules qui vous dit : je regrette, je n'ai pas encore trouvé le temps de vous écrire la fin du récit ...


Jébo : non, mon Jules, ça ne va pas ça, mets-toi vite au boulot et termine ce récit , s'il te plaît !

avant que les soucis ( ou... le diable qui me titille sans arrêt ) ne me démmollissent la santé !

 

-- OK, je m'y remets à ce sacré récit, bordel-de-bordel, il sera pas dit que moi, JULES à Leon-du-Sez, je serais un incapable ! et puis ma Caro n'arrête pas de me dire : alors tu avance ou pas !

 

                       à suivre ,  à demain ,       Jules


Donc,

courageusement, je m'y remets !

 

badaboum … boum- boum, sacré bordel-de-merde, ça chauffait rude !

en janvier 79

Et ça n'en finissait plus, ça repartait de plus belle : selon Le Messager « ...et Mr B. nous écrit encore ... » , puis « … et Mr B. nous écrit toujours ... » !

vicieux comme il est, le jérôme, il devait bicher !

__________________


oh là là, mais qu'est-ce que c'est que ce travail ! Comment les gens ont pu suivre , un tel méli-mélo ! Hé bé , s'il me faut prendre de la graine pour me lancer à mon tour, je vais me décider pour « plus simple «  et plus clair ! « ça bouge à Vailly », disait le journaliste dans son article ! Oui, et dans la tête du jérôme,aussi ! Mais cornecul-de-vérole, comment il a fait pour se lancer dans un tel tourbillon ! C'est pire que le torrent du brevon, en contrebas de Vailly !

(moi, si jamais je réussissais  à me faire élire « maire » de la « Communauté des villages du val d' hermone », j'aurais raccourci les textes ! C'est pas bon d'assommer comme il l'a fait les gens de par chez nous! Ils sont pas prêts à suivre de pareilles cogitations d'intello ! Et puis tous ces comptes-rendus de réunions ! Trop, c'est trop ! C'est sûr, y'avait de l'idée, un sacré gros effort ! mais trop de phrases, trop de chiffres ! Pas assez de tableaux ! Y'a bien, c'est vrai, des articles de presse avec des photos ! Bien, bravo ! Mais pas suffisant pour accrocher les lecteurs !!


(  Mon pauvre jébo,aujourd'hui, je suis sûr que peu, sur ton site,vont le lire ce texte avec mon récit de toutes tes prouesses … enfin, c'est tout toi, ça on te changera pas ! )


hé bé, voilà après la 1ère étape  ... une affaire qui marchait ! On va passer à la seconde partie, 


de janvier 79 à la fin du « mandat transitionnel » du jébo, en juillet 81 !!! encore et toujours dans les chardons !


La passation des consignes à un nouveau maire avec une équipe municipale aguerrie, dynamique et enthousiaste

et …. en musique, pour commencer



et «  ça bouge à vailly... » comme l'écrivait le journaliste, à propos des glissements de terrains:

mais on peut dire pareil pour la vie sociale dans la commune !

Elle était passée de la phase endormie à une allure plus dynamique, pour sûr ! Ah, c'etait tout bon pour le maire et son équipe ! Et Le Messager s'en donnait à cœur joie ! Chaque semaine quasiment y'avait un article sur Vailly , son maire turbulent et l'équipe municipale constructive !

Et si on mettait tout ça en écritures et avec des images ( comme fait mon collègue, L'ajac des bords de marne, je fais des « montages » avec des extraits de photos, d'articles et même de vieilles cartes postales de Vailly , que je vous ai mises dans notre 1ère partie ! Vous appréciez, j'ai pris de la graine … et je me marre !

Même si j'en ai pas l'air ! Pas tout à fait, mais je l'ai utilisée, cette binette, car ce fut celle que je m'étais faite pour ma campagne électorale ! Et là ça n'a pas voulu me sourire du tout ! Proposer que la commune de Vailly et son maire actuel disparaissent, c' était bien difficile à faire passer ! Déjà qu'une bonne partie des vaillérands (es) ne veulent plus faire partie de l'office de tourisme-intercommunes du Val d'hermone, c'est pas pour aller se fusionner à 4 ! « c'en ben vrai » que les 4 sont toutes près les unes des autres , qu'elles se connaissent bien, et qu'elles ont des intérêts communs ! Mais voilà, chacune aime bien rester seule ! « Chacun chez soi, c'est mieux », disent les anciens !

J't'en foutrais moi, de l' individualité ! Quand on songe à toutes ces dépenses publiques et que la France n'a plus de sous ! Nos gamins s'en rendent pas compte, pas encore, qu'on va leur foutre sur le dos un sacré endettement, bordel-de-merde ! (ça y'est, c'est reparti , et je me mets en rogne et je dis des jurons, « sacré-vint-dieux » ! ) stop, stop, stop !

allons regarder Vailly qui « bouge » … et en musique , d'abord

et comme il y avait déjà eu l'inauguration de la nouvelle salle , on peut dire que c'était vraiment la « FETE de la MUSIQUE »

voyez l'article élogieux et la belle assemblée avec le Pt Jean « dans ses beaux souliers » !      

                        .

regardez-le jean-la-boulange et … musicien averti ! Jébo à gauche va bien, il est relaxe et content de les voir, ces artistes musiciens à l'honneur et dans la joie ! Ils avaient une vieille bâtisse qui se lézardait ! Là, maintenant, ils ont un joli bâtiment tout neuf ... 

 

mais les soucis étaient là aussi ! Pas  pour le jébo, lui il en riait, mais dans sa famille, ça voulait pas rigoler du tout et les amis, pareil ! Tous,  ils se demandaient pourquoi il faisait ça, leur intrépide de maire !  Même le Député du Chablais s'en est mêlé pour calmer la cabale montée contre ce maire agité si "agité", comme lui rapportaient certains ! des malveillants, quej'vous dis !

 un exemple des difficultés rencontrées par notre jérôme ! pire, même "des batons dans ses roues", qu'on lui mettait ! donc, il se présente à un recrutement à Annemasse : "chargé de relations avec les entreprises" pour l' ANPE ! ça lui allait comme un gant un pareil poste ! eh bien, voualou ! blacboulé ! bigre de bigre !


et je vous commente un peu : pas 

sympa, ça ! Encore fallait-il qu'il se bouge, le jérôme ! Et ça , ce fut une autre paire de manches ! Ce n'est pas faute d'en rechercher un de job ; il a tout essayé ! Des candidatures spontanées, des réponses à annonce de l' APEC ! Hélas, rien, rien de rien ! Le mandat de maire – qu'il ne pouvait dissimuler – le gênant beaucoup !

Vous comprendrez mieux en regardant la lettre du chef d'agence ANPE d' Annemasse, en réponse pour être recruté comme chargé de relations avec les entreprises au sein de l' Agence ! Ça , ça lui aurait bien correspondu ! Hélas, refusé ! Et pour cause : « trop qualifié » ! non, mais il faut le faire , ça , bougre-de-bougre ! Et pareille réponse malgré l'intervention du député ! Mieux , une autre fois, c'est le Ss-préfét qui convoqua dans son bureau, et son maire , et le directeur « des Eaux d' Evian », pour lui demander de l'embaucher, notre jérôme ! Et ce directeur de refuser ! En raison du mandat de maire, qui risquait de le desservir, plus qu'autre chose ... «  ils seraient tous venus dans son bureau lui demander des faveurs ! Et ça pour un chef du personnel, c'est pas possible, il doit rester neutre et ...au service du patron ! Pauvre jérôme, il aurait pas été dans la merde ! Non, mais c'est pas Dieu possible, pareille situation ! C'est comme s' il était vérolé, le jérôme ! ( ça serait pas mauvais de savoir aujourd'hui, ce qu'il en pense Jébo...)

et alors ? Il ne se découragera pas , il monta à Paris et, là, il se fait engager par l' ANPE de Paris ! « chargé des relations avec les entreprises », à l' ANPE des 6è et 7è arrondissements ! Et cette fois, il les avait les qualifications ! Mais nous verrons plus loin que cette embauche à Paris va amener son départ de Hte-Savoie, plus rapidement que prévu au départ ! La fin de mission s'imposait ! Et quand elle arriva , le Ss-préfet lui adressaera, au jébo, un mot très sympathique


regardez la lettre à ce « salopiaud » d' Annemasse qui la refuse, sa candidature, pourtant si convenable ! 

et c'est alors, quand à Paris on l'aura recruté que le Ss-préfet lui envoya un message de réconfort :


« Ouf » , a-t-il dû se dire, Jérôme ! Mais ô combien content d'un pareil soutien ! Vraiment sympa ce Ss-préfet, qui était venu sur place, dans les « cupesses » au bord du Brevon, constater les risques et l'impérieuse nécessité de les faire , ces travaux d'assainissement que lui proposait le maire … (avec des « menaces », en cas de refus de sa part, de barrer la route de Vailly avec des chars de foin , et des fourches comme les Vendéens sous la Révolution ) !!! mais il avait accepté, ce fonctionnaire si dynamique et sympa, et il l'avait fait suivre , le dossier de demande de subvention exceptionnelle ;   il était m^me venu en chaussures de ville visiter tous les chantiers , " se les paccotant ses belles godasses" !  

mais aussi une bonne partie : subventionné

 

et ce maire qui se défonçait pour la commune de sa jeunesse, il en était heureux devant de tels résultats et tous ces chantiers ! Ça « bougeait » vraiment et dans toutes les directions !

Et lui ? « le capucin-communiste » , selon l'apostrophe d'un conseiller qui se foutait un peu de lui ! Hé bé, il était si satisfait d'être dans ce job qu'il le fit gratos ! Ouais, que j'vous dis, il ne toucha pas à son indemnité de maire ou plutôt si , mais uniquement pour des petits à-côté pour dépanner ! 

Prenez de la graine, les candidats ! Ceux qui veulent devenir maires pour servir leur commune , faites-le gratos ! Ça sera bougrement mieux ! Si un l'a fait, ça veut dire que c'est possible ! et alors ?

Hé bé, les autres aussi, puisqu'on veut pas les supprimer toutes ces petites communes ... il faudrait au moins qu'on se les regroupe...

en les REGROUPANT  par secteurs ou par vallées! c'est que je veux faire, moi, ici dans notre Val d'HERMONE ! mais qui voudra me suivre ? ça risque bien de faire comme pour le jérôme !!!

  


       Et regardez, ça fait tout de même une assez jolie somme ! 

 

       45 359,42 fr pour la durée  de son petit mandat, d'avril 77 à juillet 81 ( je vous mets le justificatif en fin de texte )


Hein, ça , ça en bouche un coin, à certains "vachards"  !

  et ce n'est pas tout,

il ne va pas se contenter d'agir pour sa commune, le jérôme, mais il veut aussi la faire "rayonner" dans toute la vallée, en faisant "de l'intercommunal" !

voyez vous-même :

donc !!! on se remet en tête …. après une visite mémorable du Ss/préfet de Thonon, sur tous les chantiers – en cours et à venir – voici un rappel des

travaux !

2 sortes : les subventionnés et les autres ...



et les fêtes ? elles étaient bien là !

oui, sans aucun doute le « bilan » était plus que positif …. et de plus Vailly était sur le devant de la scène avec sa belle Musique, tant appréciée dans toute la vallée du Brevon, mais aussi ailleurs ...

 


mais, FINI les fêtes retour sur le boulot !


 hélas, le moment de la séparation était arrivé ! Toutes les choses heureuses ont un fin ! 



Il y eut aussi un petit message « perso » que je ne puis m'empêcher de vous montrer , encore une fois, car il a dû le requinquer , notre « affaibli » de maire dit "de transition" !

ah, je t'en foutrais, moi, des "transitions"! 



«  c'est pas beau, ça !!! trouvez-moi, les opposants grognards, un autre maire qui aurait reçu pareil encouragement ! », salopiauds que vous êtes  !


« Ouf » , a-t-il dû se dire, Jébo ! Mais ô combien content d'un pareil soutien ! Vraiment sympa ce Ss-préfet, qui était venu sur place, dans les « cupesses » constater les risques et l'impérieuse nécessité de les faire , ces travaux d'assainissement que lui proposait le maire …( il l'avait même menacé, en cas de refus, de barrer la route de Vailly avec des chars de foin , et des fourches comme les Vendéens sous la Révolution !!! mais il avait accepté, ce fonctionnaire si dynamique et sympa et il l'avait fait suivre, le dossier de demande de subvention exceptionnelle . )


Et c'est con d'le dire, mais quel bonheur pour le jébo de repasser les rennes à celui qui, ayant fait la campagne comme tête d'une liste, aurait dû prendre le job ! Mais, au moment du vote pour le maire, il se sentait encore un peu juste, alors il préféra se désister au profit de jébo, qui alors fut bien obligé d'y aller à la bagarre et au boulot !



Et notre maire de Lullin, de ne pas oublier, le moment venu, ce « pauvre Jérôme » , si mal dans sa peau d'avoir été contraint de «  quitter le champ de bataille »,  en vallée du Brevon et … d'abandonner sa chère commune, toutefois, et fort heureusement, laissée en de « bonnes mains » il lui adressa une belle lettre de remerciement d' avopir lancé "l'intercommunal" dans le secteur ...


Et Jérôme, à la tête de son club, « d'animation sociale » comme il dit , trouva le moyen de se lancer dans une nouvelle idée : créer un canton rural avec les communes autour de « la montagne des Hermones ! »

çà, que c'était une bonne idée ! Mais ça ne donnera rien ! Les gens préfèreront rester avec Thonon, quitte à partager la ville en deux : une partie avec « la plaine », en bas , l'autre « avec la montagne », en haut ! Bonne idée aussi !


Et alors, en 2006, au moment de faire le point avec du recul, qu'en disait-il, notre jérôme, dialoguant avec le

maire du moment, Alain Henry !



Avec autour de Vailly un syndicat d'initiative inter-communes, « le Val d' Hermone », ça marchait dur ! « au canon » ! étés , comme hivers !

on fit alors à l'équipe de grosses critiques pour avoir mis en vallée du Brevon
 La-vernaz, qui est une commune de la Vallée de Morzine ...

  oh, là là "la grosse" ! mais que voulez-vous, des "puristes "de la carte y'en a toujours ! en tout cas ...

 – Ouais, ça bichait tout ça, pas vrai ?


Et il faut le dire en couleurs et avec des rhododendrons





et Vailly eut alors son « magazine » ! pas bien aussi, pareille trouvaille ? Toutefois il était orienté vers l' « INTERCOMMUNAL » ! 


et d'autres lettres encore, toutes plus sympathiques les unes que les autres ...


rappel pour notre plaisir ...


vous avez vu : il est fait mention des taxes d'apprentissage ! Eh bien, il faut vous dire que Jérôme, une fois bien installé à Paris, comme «  D R H »,   se chargea d'en rechercher des «  taxes », pour son cher centre de Vailly ! Et il en trouva, le bougre ! Pour le plus grand plaisir de sa directrice qui, du coup, monta voir son ancien maire dans le 15è , où il opérait comme «  CRE, Chargé des relations avec les entreprises » ; il fit, avec Josette, la tournée des DRH de grandes entreprises qui, séduits par la courageuse « montagnarde », lui promirent leur soutien !

Et il fut bien là … Bravo à Josette donc, pour son excellente prestation




d'autres contacts relancés pour notre plus grand plaisir de revoir ce que furent nos « vaillérands » dans ces années-là !



Pour faire plaisir au jébo d'aujourd'hui, je vais lui ressortir un montage qu'il avait fait en son temps quand il était « le jérôme » apprenti maire et animateur social

 


Jérôme à gauche avec un cadre d'entreprise en opé-découverte de la « grotte aux fées », sous la conduite de Claude …

et pour le nouveau maire, eh bien ce sera un nouvel article fait par Le messager 

  ah, "que la montagne est belle..."


Et Jébo, aujourd'hui, se souvient-ils fort de ce Jérôme-maire-de-transition et il en pense quoi de tout ça ?

Il aimerait, m'a-t-il confié, que je parle de ces articles sur lui, en patois, de Diozé d' Armouna ! mais oui, pourquoi pas

et voilà donc le final pour lui, et son plaisir d'avoir fait le maximum pour sa commune d'origine ! Tout amusé par le journaliste teigneux qui longtemps après son départ le poursuivait encore ! À le relire , il doit rigoler comme un fou ! Il écrit , ce journaliste :

«  il avait connu par le passé un petit succès villageois, de comique involontaire ... » !!!

mais oui, répondit Jérôme, mais de comique volontaire( car le jérôme, il aimait alors blaguer ! )




là inserer un texte en patois de Diozé d'Armouna

 


et pour le mot de la fin on regarde la lettre envoyée par le Dr Yves , qui fut député du Chablais 

 

   ...


un peu avant, jérôme en avait déjà reçu une, très sympathique ...






sans commentaires ! Au revoir , les amis , et à bientôt par chez nous, car vous allez venir , l'été prochain ,

c'est absolument certain, car notre petit pays est trop beau et …

tellement accueillant ( c'est notre chère animatrice Véro qui vous y accueillera , à l' Office de tourisme à Lullin )


on vous y attend de pied ferme pour des randonnées de toutes sortes!


waououououh … c'est fini ! ENFIN , car ça commençait à être un peu long ! Mais au moins , c'est fait !


Cette expérience d 'animation communale fut si nouvelle qu'il en est resté quelque trace et, avec ce récit, ce sera mieux encore ! Du moins Jules le croit fort … qui interpelle les autres élus locaux:


les autres maires, qui avez suivi toute cette expérience, avec ce récit , pourquoi n'en feriez-vous pas autant ? Ce serait tout à fait bien …

bonne lecture et commentaires à faire de manière participative 

vous savez pourquoi j'aime tant marcher ! comme Fanfoué-des-pnottes, j' aime rencontrer les belles touristes !

mais lui, c'est dans sa tête que ça se passe, tandis que moi, j'aime les observer en vrai, dans la nature, ces belles, en ballade ou jouant les nudistes! Tenez, j'en ai surveillé une ... et j'ai eu tout le temps de contempler ses charmes, que je vous cache, vous pensez bien ...que je ne fasse pas poursuivre pour publication libidineuse ! ( et c'est entre nous, que je vous confie tout ça, n'allez pas le répéter à qui que ce soit … )


vous n'y croyez pas, les mecs, alors regardez autour de vous et vous verrez si je dis des c...., des âneries !

Mais avant de vous quitter , comme promis, je reviens sur ce qui a été et restera, dans nos annales municipales, comme un vrai beau geste :

(j'ai réussi à prendre des justificatifs dans les documents de Jébo, malgré un « non » catégorique de sa part !

Je vous les ai montrés plus haut )

son indemnité de maire, il ne l'a pas touchée, il l'a laissée à la disposition de Roger et son équipe du conseil !

Bravo, bravo, bravo ….

regardons-le en train de préparer une cérémonie , à la sortie de la messe, pour honorer les mères de famille de la commune …c'était une « première » !

hein, c'est pas un sacré beau geste, encore ! ( et vous noterez au passage que personne ne l'aide, pas plus son 1er adjoint que les autres conseillers, ni même la secrétaire de mairie! Il faut dire que ce qu'il voulait faire, le bougre-de-bougre, c'était tout nouveau et nul ne savait ce qu'il y avait lieu de faire !)


ah, là là ... "va doucement .."


et le Jébo de nous confier encore :


Là, une autre belle fête …. et un bon moment entre Jerôme et Roger, les 2 maires successifs de Vailly ...




puis Jérôme retrouva les siens comme ici, à St-François ou à Bellevaux « au 15 août » :


«  au Forchat » et « au 15 aout » à Bellevaux     



AU REVOIR, VAILLY …. que « ND - d'hermone » te protège encore et encore 



FIN, Jules du val d' hermone » 



qui vous dit 



°° impossible de nous quitter sans un dernier regard «  à la bande »


          °°°° °°°° °°°°

et SA
LUT à TOUS ... JOYEUX PRINTEMPS,

le 15-3-15

 Jules, qui envoie aux « parisiens »  son amical bonjour, en souhaitant en retour un encouragement sur son travail, auquel il a apporté toute son énergie, regretant toutefois de ne pas

avoir encore un "technique internet" suffisante ...


avoir suffisamment de "techniqu" internet ...